Garudâsana

 

Garudâsana

 

GARUDÂSANA (posture de l'aigle) est une posture d'équilibre et d'assouplissement des membres inférieurs et supérieurs.

Exécution de la posture :

  • Debout, basculer le poids du corps à droite sur la plante du pied droit.
  • Être conscient d'avoir bien ancré la plante du pied droit au sol.
  • Fléchir légèrement le genou droit.
  • Fixer un point devant soi à hauteur des yeux.
  • En expirant, passer la cuisse gauche par-dessus la droite pour enrouler le membre inférieur gauche autour du droit en accrochant le pied gauche sur l'arrière de la cheville droite au-dessus du talon droit.
  • En inspirant, lever les membres supérieurs à l'horizontal devant soi. Fléchir les coudes pour former un angle droit bras/avant-bras, pointes des doigts vers le ciel.
  • En expirant, passer le bras gauche en-dessous du droit pour enrouler le membre supérieur gauche autour du droit jusqu'à placer les deux paumes de mains en contact ou tout au moins, tendre vers sans violence.
  • Ne pas cambrer au niveau lombaires. Contracter la sangle abdominale vers le haut et étirer la colonne vertébrale en poussant le sommet arrière du crâne loin de la base de la colonne vertébrale, menton rentré et parallèle au sol, nuque étirée.
  • Maintenir l'équilibre dans cette position le temps qu'il vous sera possible, sans forcer et en adoptant une respiration calme.
  • Fixer la conscience sur l'attitude du corps et la régularité du souffle.

Le retour est tout aussi important que la prise de posture. Il se fait tranquillement en sens inverse avec la même présence.

La posture ayant été faite du côté droit, la faire ensuite dans le même ordre mais du côté gauche en inversant le croisement des membres. Ceci assurera un travail uniforme du corps en faisant travailler alternativement un côté puis l'autre.

Effets de la posture :

  • Elle améliore le contrôle de l'équilibre
  • Elle améliore la concentration
  • Elle détend les articulations
  • Elle assouplit les membres inférieurs et supérieurs
  • Elle étire les ligaments et les muscles

Contre-indications :

  • Fragilité des hanches
  • Fragilité des épaules
  • Fragilité des articulations des membres inférieurs
  • Fragilité des articulations des membres supérieurs

Nota :

Toujours garder à l'esprit la définition clé de l'âsana. La posture doit répondre à deux exigences être stable et agréable de façon à pouvoir installer le corps dans celle-ci longtemps, sans effort et avec aisance. Quand l’entraînement dans la posture permet de la garder fermement, tout en se sentant à l’aise, alors le but est atteint.

 
 

Article Dany Loriole-Martin enseignante de Yoga
Copyright © YOGA PLENITUDE

 
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau