Gestion du stress - Gestion des émotions

 

yoga plenitude

 

Qu'est-ce que la gestion du stress ?

  • L'action sur les stresseurs :
    • Supprimer totalement les stresseurs mais, hélas, cela n'est pas toujours possible, et le plus fréquemment, il s'agira plutôt d'en diminuer le nombre ou l'intensité.
  • Le contrôle de la réaction de stress, limiter l'impact des stresseurs grâce à quatre stratégies :
    • Relaxation
    • Affirmation de soi
    • Gestion des émotions
    • Restructuration cognitive
  • Le développement de modérateurs de stress, augmenter la résistance globale au stress en implantant dans le quotidien des habitudes de vie :
    • Comportements de santé
    • Activités de plaisir et de loisir
    • Soutien social

Comment gérer ses émotions ?

Le rôle des émotions négatives est aujourd’hui fortement soupçonné en matière de complications liées au stress. C'est apparemment l’association entre émotion éprouvée et non exprimée qui serait la plus nocive.


Le spectre des émotions du stress


Emotions Fondamentales


PEUR


COLERE


TRISTESSE


Base Psychologique


"Un danger peut survenir et s'avérer incontrôlable"


"Un obstacle inacceptable m'empêche d'atteindre mes objectifs"


"J'ai perdu quelque chose (une personne, une relation à quelqu'un, un statut, un objet...) et j'ai le sentiment que cette perte est définitive"


Emotions


crainte, soucis, inquiétude, anxiété, angoisse, tension, préoccupations...


agacement, agressivité, irritabilité, énervement, hostilité, ressentiment, rancune...


abattement, pessimisme, nostalgie, découragement, négativisme, morosité...

 
 
  • La gestion des émotions relatives au stress repose sur trois étapes :

    • Identifier précocement ses émotions :
      Il est fréquent que les émotions ne soient pas identifiées par le sujet qui agit alors sous l’emprise de ses émotions sans aucun recul. Une émotion non identifiée brouille la perception des situations. On risque alors d’attribuer la cause de l’émotion à des évènements qui n’ont que peut à voir avec elle, ou qui ne feront en fait que la réactiver. Identifier et assumer ses émotions au fur et à mesure est donc indispensable.
    • Accepter ses émotions :
      Il est absolument normal de ressentir de la peur, de la colère ou de la tristesse. Il est moins normal de leur céder totalement et de leur obéir. C’est à ce moment qu’interviennent souvent la honte ou la culpabilité "je ne me suis pas conduit comme il aurait fallu", qui vont maintenir une souffrance psychologique prolongée dans le sillage de la réaction de stress. Il faut apprendre à reconnaître et assumer intérieurement ses émotions négatives "je me sens en colère", "cela me rend triste"
    • Exprimer ses émotions de façon adaptée :
      La solution la plus adaptée n’est donc pas de laisser libre cours à ses émotions négatives. Ni de les refouler totalement d’ailleurs. Mais de les exprimer de manière adaptée, le plus précocement possible. La verbalisation adaptée de ses états émotionnels, ni agressive, ni plaintive, représente en général la meilleure solution.
 
  • Se relaxer pour combattre le stress :

    L’accumulation des stresseurs, mêmes minimes, va entraîner à la longue l’apparition de nombreux signes physiologiques de stress (tensions musculaires, céphalées, asthénie, etc.). La relaxation se donne pour objectif de limiter l’impact physiologique de la réaction de stress.

    • La relaxation-récupération :
      Il s’agit de se mettre au calme et d’essayer d’obtenir un état de détente le plus profond possible. C’est celle que nous utilisons dans le Yoga : Aller voir ICI

      Vivre corps et esprit détendus est pour nous un état naturel, un droit que nous acquérons dès la naissance. Ce n’est que ce rythme accéléré de notre vie qui nous le fait oublier. Ceux qui en maîtrisent l’art détiennent la clef de la bonne santé, de la vitalité et de la paix intérieure, car la relaxation fortifie l’être tout entier, en libérant de vastes ressources d’énergie.
      Notre état mental et notre état physique sont intimement liés. Si nos muscles sont détendus, notre mental sera détendu ; de la même manière, si le mental est tendu, le corps souffrira. Toute action trouve son origine dans le mental. Quand une stimulation ordonne au mental d’agir, le message est transmis par influx nerveux, ce qui permet alors aux muscles de se contracter.
      Dans le tourbillon d’activités qui caractérise le monde moderne, le mental est continuellement agressé par des stimulis qui peuvent nous amener à un état de stress permanent. Il en résulte que beaucoup de gens passent une bonne partie de leur vie, même pendant leur sommeil, dans un état de tension physique et mentale. Ces tensions inutiles, cause majeure de fatigue et de maladies, non seulement nuisent à notre bien-être physique, mais aussi épuisent nos ressources d’énergie.
      Grâce à la relaxation on observe de nombreux changements physiologiques : le corps perd moins d’énergie, le stress disparaît, la respiration et le pouls se ralentissent, l’organisme entier se repose.
      Au fur et à mesure que vous entrez en état de relaxation, vous sentirez votre mental devenir plus clair et détaché car même quelques minutes de relaxation profonde diminueront l’anxiété et la fatigue, bien mieux que de nombreuses heures d’un sommeil agité.
    • La relaxation-prévention : Ces mini-relaxations s’utilisent tout au long de la journée, à chaque fois en fait que se déclenche la réponse de stress. Là encore, tout comme on le pratique dans le Yoga.
      On adopte une position aussi confortable que possible, compte tenu de l’activité en cours.
      On relâche les muscles de ses épaules et de ses mâchoires.
      On respire calmement et profondément.
      Relaxation du visage
      Respirations apaisantes
     
  • Apprendre à se faire plaisir :

    Les activités de loisir et de détente, jouent un rôle protecteur dans le stress d’autant plus qu’elles sont pratiquées régulièrement.
    Quelques conseils simples pour tenir ses bonnes résolutions en matière de loisir et détente :

    • Choisir des objectifs réalistes
    • Tenir son entourage informé de ses résolutions
    • Savoir dire "non" autant que possible à tout ce qui imposerait de renoncer à l’activité choisie
    • En cas de difficultés à tenir ses engagements, analyser les raisons et recommencer
 

En conclusion

Le stress n’est pas une maladie, mais la réponse (biologique et psychologique) qui survient chaque fois que l’individu doit s’adapter à l’adversité.
Mal géré, il représente cependant un incontestable facteur de risque pour de nombreux troubles physiques et psychiques.
Alors, installez-vous confortablement, respirez calmement, relâchez bien vos muscles…
Apprenez à vous relaxer.

N.B. : Précision impotante, ne jamais surestimer ni sous-estimer son problème. Toutes les thérapies douces sont des outils précieux et à prendre au sérieux en prévention et en entretien mais il est important et d'une grande sagesse, en cas de troubles avérés, de faire appel à la médecine allopathique qui soigne et sauve des vies à chaque seconde.

 
 

Article Dany Loriole-Martin enseignante de Yoga
Copyright © YOGA PLENITUDE

 
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau