Explorateur de la respiration

 

yoga plenitude

 

Vous allez devenir explorateur aux sources du fleuve "Respiration" par quelques petits exercices très simples, ce afin de devenir totalement conscient de la respiration.

Position allongée, en shavâsana, ou assis dos bien droit, en sukhâsana, les paupières closes pour tourner le regard vers l'intérieur.

 

1er exercice
Recherche du centre de gravité respiratoire

Il s'agit de repérer l'endroit où le souffle démarre quand "ça gonfle" à l'inspiration, et "dégonfle" à l'expiration.
Après quelques instants d'observation attentive, vous posez une main juste là où vous avez senti que "ça bouge".
Vous avez repéré l'endroit où se situe la source de votre respiration.

 

2ème exercice
Repérage du trajet de l'air narines-poumons

respiration

  • Inspiration : vous sentez l'air frais qui entre dans les narines.
  • Expiration : vous sentez l'air tiède et humide qui ressort, après avoir suivi le circuit narines-poumons et poumons-narines.
Vous ne forcez pas la respiration, le souffle reste naturel et se fait dans l'aisance.

 

3ème exercice
Ecoute de la respiration

Sans modifier votre respiration, vous observez, vous écoutez votre souffle.
Comment est-il ?
Très sonore ou léger ?
Dans la gorge ? Dans le nez ? Entre le nez et la gorge ?

 

4ème exercice
Dilatation et rétractation du ventre

respiration abdominale

Respiration toujours naturelle, sentez le ventre se gonfler à l'inspiration et se creuser à l'expiration.

 

5ème exercice
Série d'inspirations-expirations

Visage détendu, inspirations lentes et profondes, expirations de même.

 
Conclusion :

Ces quelques petits exercices vous permettent de prendre conscience du trajet respiratoire et de le vivre pleinement.
Cette observation du souffle est la première étape pour aborder sereinement le prânâyâma. Elle régule votre respiration et débloque votre diaphragme en apportant le calme par le retour à soi. De plus, elle recentre les énergies.

Consignes pour le prânâyâma :

  • Avant de pratiquer, dégagez vos narines de toute mucosité.
  • Videz votre vessie et vos intestins.
  • Pratiquez 2 heures après avoir mangé, ou avant le repas.
  • Si la température de la pièce est inférieure à 22°C, couvrez-vous.
  • Pendant la pratique, gardez les yeux fermés.
  • Après le prânâyâma, restez assis, immobile, pendant au moins 2 minutes, en respirant naturellement.

ATTENTION

Tout travail de la respiration doit se faire sans violence. Il faut juste accompagner sa respiration tant qu'elle se fait dans l'aisance.
Evitez absolument de retenir votre souffle (poumons vides ou poumons pleins) si vous souffrez de surtension artérielle ou d'épilepsie. Et de façon générale, pour maîtriser votre stress, ne retenez pas votre respiration : cela ne peut qu'ajouter de la tension.

 
 

Article Dany Loriole-Martin enseignante de Yoga
Copyright © YOGA PLENITUDE

 
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau