Karma-Yoga

 

roue du dharma

 

Le Karma-Yoga, appelé aussi Yoga de l’action concerne toute notre activité. C’est la voie de l’action désintéressée, de l’action qui se transcende.

"On récolte ce que l’on sème" dit l’adage. Cela signifie que selon la nature de nos actions, nous en récolterons tôt ou tard des fruits doux ou amers.

Le yogin pratique l’action juste, en se détachant des fruits de l’action après avoir maîtrisé les activités physiques et mentales afin d'apprendre à ne plus vivre en aveugle irresponsable. Il ne tient plus compte des fruits de l’action, il perfectionne son geste sans en espérer des conséquences bénéfiques pour lui-même et il renonce à tout succès pouvant découler de ses actes.

Le karma désigne les œuvres mais aussi notre existence même dans sa forme énergétique et le karma s’inscrivant dans le monde matériel, il enchaîne son acteur dans une suite sans fin de causes à effets.
Si on passe ses journées dans la négative, il ne faut pas espérer compenser par quelques instants d’intériorisation et une heure d’âsanas et prânâyâma, surtout si la pratique est faite dans un esprit de compétition et/ou pour « gonfler l’orgueil » !
L’attitude intérieure est importante dans chaque acte, si infime soit-il, de notre vie de tous les jours et de chaque instant.

La vie entière est KARMA-YOGA

Nos actions peuvent nous rendre libres, ou bien au contraire nous enchaîner.
Le Karma-Yoga permet de se libérer des suites de l’action, les actes étant purifiés par une pratique dégagée du désir de résultat.
En effet, toute action motivée par l'égoïsme, par l’avidité, l’envie, la jalousie, la peur, la colère, crée une onde négative qui pollue l’esprit éloignant du but de la vie qui est la paix intérieure que procure un mental totalement pur.
Au contraire, toute action désintéressée, faite avec bonté et altruisme, développe l’amour, la compassion, le pardon… en quelque sorte nettoie l'esprit, rend plus libres et achemine vers la paix : c’est alors du Karma-Yoga.

Le Karma-yogin verra alors dans les œuvres en action, l’inaction et dans l’inaction, l’action. Ainsi, il devient l’instrument aux nombreuses capacités qui n’agit jamais personnellement, mais s’engage dans l’action, en offrant toutes ses œuvres par une action sans désir et désintéressée au service de l’humanité.

 
 

Article Dany Loriole-Martin enseignante de Yoga
Copyright © YOGA PLENITUDE

 
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau